Le business intelligence

Le concept de business intelligence n'est pas un concept nouveau dans le monde de l'entreprise, même si avec l'essor fulgurant qu'ont connu les TICs ces dernières années, il a pris une autre dimension. On pourrait le traduire par l'expression informatique décisionnelle en français. Ce concept transversal s'intéresse à plusieurs segments de l'entreprise.

Pour comprendre en quoi consiste le business intelligence, il suffit de se référer aux mots qui composent l'expression. Le terme business désigne en effet tout ce qui se rapporte à l'économie et au monde des affaires. Quant au mot intelligence, également d'origine américaine, il a pour synonymes les mots français information ou renseignement. Le business intelligence consiste donc à collecter et à traiter diverses informations provenant aussi bien du marché que de l'entreprise aux fins d'apporter une plus-value aux décideurs dans leurs prises de décisions.

Dans la suite de cet article, nous développerons davantage ce concept. Nous montrerons essentiellement en quoi il constitue un véritable outil d'aide à la décision.

Collecter et traiter

L'entreprise opère sur un marché et est en interaction permanente avec divers acteurs, qu'ils soient des partenaires ou des concurrents. Il est important pour sa survie qu'elle ait le maximum d'informations sur son marché, afin d'élaborer les meilleures stratégies pouvant lui assurer l'atteinte de ses objectifs. Pour cela, les cadres chargés du business intelligence s'attèleront à scruter le marché au quotidien, afin de collecter toutes les informations utiles à l'entreprise. Une partie de ces informations est également disponible au sein même de l'entreprise (rapports et états financiers des années antérieures…). Cette masse de données (informations) devra ensuite être traitée par ces cadres, afin d'en tirer des données exploitables par les dirigeants (renseignements). C'est là toute l'alchimie du business intelligence : transformer l'information disponible en renseignement. Ces outputs se présentent généralement sous forme de statistiques, de graphiques ou encore de tableaux à destination des décideurs, mais également des divers départements concernés.

Avec l'ère du big data et la masse d'informations à traiter de plus en plus grande, de nouveaux outils sont apparus ces dernières années, afin de faciliter le traitement des données. Il s'agit en particulier du datamining. Enfin, le traitement des informations fait bien évidemment appel à l'analyse. La qualité d'analyse des cadres chargés du business intelligence dans l'entreprise est d'ailleurs déterminante. En effet, tout le monde peut détenir l'information, mais tout le monde n'aboutit pas à des conclusions efficientes.

Protéger

Les données de l'entreprise font également partie de son patrimoine, et il doit être protégé. En effet, le business intelligence concerne aussi la protection des données. Le terme de sécurité informatique est davantage utilisé. Cette branche a pris une dimension toute particulière de nos jours avec le vol d'informations ou hacking devenu trop courant. Une entreprise qui prospère de nos jours est aussi celle qui investit dans la protection de ses données.